Antonin Veyrac découvre la poésie à 17 ans. Il lit tout et écrit beaucoup.

Tout en étudiant la philosophie, la lecture décisive de Christophe Tarkos, Charles Pennequin et Philippe Beck lui ouvre une poésie concrète et formelle qui lui permettra de créer son propre univers.

Il publie dans diverses revues parmi lesquelles Mouvement, Arènes, Cocktail Monotone, ou encore Journal De Mes Paysages. Il a créé plusieurs performances dans des galeries d’art parisiennes.

Moésie est son premier recueil.